Audiences TV du 29 juillet 2014…

Voici le top 5 des #audiences TV du 29 juillet 2014:

audiences20140729

Le CSA refuse la gratuité à LCI…

csaLa Télévision numérique terrestre (TNT) gratuite n’accueillera donc pas ses canaux 26, 27 et 28. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a refusé ce mardi le passage à la Télévision numérique terrestre gratuite de LCI (groupe TF1), Paris Première (groupe M6) et Planète+ (groupe Canal+). Pour appuyer sa décision, l’autorité de régulation des médias français a mis en avant les conséquences néfastes de la rentrée des trois chaînes sur l’écosystème de la télévision gratuite.

Si l’argumentaire s’étend aux trois chaînes concernées par la décision, il vaut surtout pour LCI. Comme l’a avancé le CSA, «l’arrivée d’une troisième chaîne gratuite d’information en continu financée exclusivement par la publicité pourrait déstabiliser les deux chaînes d’information déjà existantes».

Pionnière des chaînes d’information en continu, LCI, créée il y’a 20 ans ne compte actuellement que 13 000 téléspectateurs au quart d’heure moyen. Elle est de fait écrasée par ses rivales gratuites que sont BFMTV, leader avec 200.000 téléspectateurs au quart d’heure moyen et i-Télé. Après avoir demandé en vain le passage de LCI sur la télévision gratuite en 2011, le groupe TF1 a donc récidivé en 2014. Pour le même résultat.

Les actionnaires du «Monde» confirment leur intérêt pour LCI
Le lobbying d’Alain Weill, patron de NextRadioTV, maison mère de BFMTV aura finalement payé. Celui-ci avait en effet commandé une étude selon laquelle il n’y aurait pas de place pour trois chaînes d’info en France, faute d’audience et de publicité suffisante. En cas de rentrée de LCI, épaulée par TF1, sur le marché de la télévision gratuite, toutes trois deviendraient déficitaires, avait-il assuré.

La décision du CSA pourrait avoir de lourdes conséquences pour les 200 employés de la chaîne. Si le PDG de TF1, Nonce Paolini, a déclaré que «vingt ans ce n’est pas un âge pour mourir», il avait déjà averti avant l’issue de son recours devant le CSA qu’il pourrait envisager la fin de la chaîne au cas où celle-ci continuerait à demeurer sur les bouquets de la télévision payante.

Au terme de la décision du CSA, le patron de TF1, Nonce Paolini, a déclaré qu’il était «probable» que LCI n’émette plus après le 31 décembre 2014. Celui-ci a toutefois souligné qu’il étudiait désormais «toutes les voies de recours» contre le verdict du CSA.

Toutefois, LCI n’est peut-être pas encore rayée de la carte. Interrogé à l’issue du verdict du CSA, les propriétaires du Monde, le triumvirat composé de Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse a confirmé son intérêt pour la chaîne d’information en continu de TF1. «Suite à la décision du CSA de ce jour, les actionnaires du Monde confirment leur intérêt pour la reprise de LCI, complémentaire des activités du Monde et en cohérence avec la transformation en cours du groupe», a déclaré Louis Dreyfus, en s’exprimant au nom de Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, qui viennent également de racheter Le Nouvel Observateur.

Du côté de la chaîne Paris Première, propriété du groupe M6, la donne semble être bien plus morose. En effet, le directeur de «la petite chaîne qui monte», Bertrand de Tavernost, a déclaré «envisager la fermeture de la chaîne si celle-ci n’est pas viable». Une fermeture qui interviendra logiquement en cas de refus du CSA de revenir sur sa décision.

Les acteurs de la télévision gratuite saluent la décision du CSA
Après l’annonce de la décision du CSA, l’Association des chaînes indépendantes (ACI), qui regroupe de nombreuses chaînes de la télévision gratuite s’est félicité de la non-rentrée sur le marché de Paris Première, Planète+ et surtout LCI. Le président de l’association, François Morinière, a estimé qu’avec cette décision, le CSA avait reconnu «le rôle des acteurs indépendants, qui contribuent grandement à la pluralité du paysage audiovisuel», ajoutant que l’organe de régulation des médias «garant de la diversification des opérateurs, était donc cohérent avec sa ligne de conduite depuis plus de dix ans».

De son côté, l’opposant le plus résolu à la rentrée de LCI sur la télévision gratuite, Alain Weill s’est déclaré satisfait «de la décision du CSA de ne pas autoriser le passage des trois chaînes payantes en gratuit, parce que cela aurait profondément déstabilisé le marché de la télévision et celui des chaines d’informations en particulier».

Face à la bande…

facealabandeFace à la bande à commencé son aventure hier soir sur France 2.

Ce nouveau jeu télévisé, diffusé sur France 2, du lundi au vendredi à 18h va-t-il trouver sa place et son audience, rien n’est moins sûr.

Si l’idée est, à la base, assez séduisante, la réalisation est quant à elle plutôt bâclée.

Jérémy Michalak, qui semble avoir chaussé les baskets de Cyril Hanouna a bien du mal à assurer l’ambiance. Sa mission est d’autant plus difficile que le choix des invités n’est pas vraiment à la hauteur, tant au niveau de leur « présence » sur le plateau que de leur capacités intellectuelles. On notera toutefois les tentatives de Julie pour élever le débat.

Le brouhaha permanent qui règne sur le plateau rend le jeu difficile à suivre. Encore une fois, seuls l’animateur et ses invités semblent s’amuser.

Autre détail a sonner faux dans ce jeu, cette très mauvaise imitation d’écran géant « tactile » qui donne l’impression que tout est orchestré par une équipe d’amateurs.

Laissons passer quelques émissions et donnons tout de même sa chance à Jérémy et son jeu.

Audiences TV du 28 juillet 2014…

Voici le top 5 des #audiences TV du 28 juillet 2014:

audiences20140728

Michel Drucker refuse de fêter ses 50 ans de télévision…

mdruckerMichel Drucker célèbre cette année ses cinquante ans de carrière à la télévision. À cette occasion, France 2 lui a proposé de diffuser une émission retraçant son parcours. L’animateur a fermement refusé l’initiative de la chaîne.

Michel Drucker et le petit écran fêtent leurs noces d’or cette année. France 2 a proposé à l’animateur de marquer le coup, avec une émission anniversaire revenant sur ses cinquante ans de carrière, dont 45 passés sur le service public. Mais l’animateur mythique de Vivement dimanche a refusé, confiant à Télé Câble Sat : « Je n’ai pas souhaité que France 2 fasse quelque chose. Cela sentait trop la nécro. »

« Charles Aznavour me dit d’attendre mes 60 ans de carrière. »
Michel Drucker débute en 1964 à la Maison de la radio en tant que commentateur sportif. C’est à cette époque qu’il noue de nombreuses relations avec diverses personnalités. « À cette époque, je fais deux rencontres fondamentales : Léon Zitrone et Michèle Arnaud, productrice et chanteuse très influente qui m’engage pour des émissions de variétés et me présente tout le monde », précise l’animateur. Dans la suite de sa carrière, il se rapproche de Jean-Paul Belmondo, Simone de Beauvoir, Simone Signoret ou encore Robert de Niro.

À 72 ans, les projets continuent de fleurir pour la star du petit écran. Pas encore décidé à quitter son célèbre canapé rouge, il co-présente avec Julie Snyder l’Été Indien, émission franco-québécoise en direct de Montréal, pour laquelle il a reçu Mika ou Stromae. Michel Drucker s’est attelé à l’écriture d’un nouveau livre, Dans le regard des autres, destiné à rendre hommage à son public fidèle. Plus déterminé que jamais, l’animateur ajoute : « Je rêve de monter sur scène pour raconter les coulisses de mes émissions, images à l’appui ! »… Infatigable on vous dit…

Audiences TV du 27 juillet 2014…

Voici le top 5 des #audiences TV du 27 juillet 2014:

audiences20140727