Audiences TV du 11 février 2016…

graphVoici le top 5 des audiences TV du 11 février 2016: ( #audience #prime #top5 #TF1 #section #recherche)

1) Section de recherches (TF1) : 6,8 millions de téléspectateurs pour l’épisode inédit de la soirée (27 % de PDA).

2) Envoyé spécial (France 2) : 2,5 millions de téléspectateurs (10,8 % de PDA).

3) Erreur de la banque en votre faveur (France 3) : 2,3 millions de téléspectateurs (9,6 % de PDA).

4) Once Upon a Time (M6) : 1,7 million de téléspectateurs (6,8 % de PDA) pour le premier épisode du soir.

5) La Nuit au musée 2 (W9) : 1,06 million de téléspectateurs (4,5 % de PDA).

Source : Médiamétrie.

Refaites de la télé avec du cinéma...

filmcinemaRefaites de la télé avec du cinéma.

Par Catherine Corsini , Luc Dardenne, cinéaste , Jean-Pierre Dardenne, cinéaste , Céline SCIAMMA , Costa Gavras , Michel Hazanavicius , Olivier Nakache , Ken Loach, Réalisateur , Cristian Mungiu , Jaco Van Dormael , Emmanuelle Bercot , Julie Bertuccelli , Eric Lartigau et Eric Toledano.

Dans cette lettre ouverte à la présidente de France Télévisions, plusieurs cinéastes s’inquiètent du peu de place laissée à la fiction d’auteur sur les écrans du service public.

Madame la présidente,

chère Delphine Ernotte, Alors que vous vous apprêtez à redéfinir, avec l’état, le contrat d’objectifs et de moyens de France Télévisions, nous voulons vous faire part de notre inquiétude s’agissant du sort que vous réservez au cinéma français et européen, qui semble avoir déserté votre discours.

Dans le rapport que vous avez présenté devant le CSA lors de votre candidature à la présidence de France Télévisions, vous avez pourtant fait de la création une de vos priorités et vous vous êtes engagée à mieux l’exposer, à mieux la montrer, sur l’ensemble des écrans de la télévision publique.

Nous partageons évidemment avec vous cette volonté : le service public de l’audiovisuel a l’occasion unique de devenir pionnier dans sa façon d’exposer le cinéma. En utilisant intelligemment le numérique et les régulations qui y seront attachées, vous avez aujourd’hui les moyens d’inventer la télévision de demain, notamment avec la télévision de rattrapage. C’est là un enjeu majeur pour les futures générations.

Notre responsabilité est collective. A l’heure où les possibilités de voir et de diffuser des images sont infinies, où ces images n’obéissent à presque aucun contrôle, le service public doit garder, plus que jamais, cette voix qui est la sienne, porteuse des valeurs de la République et soucieuse de raconter le monde dans une vision universelle. Il n’a sûrement jamais été aussi important de mieux regarder les images et de mieux les comprendre.

Le cinéma, dans toute sa diversité et toutes ses formes d’humanité, a sa place au regard de cet objectif. Les films, à la différence de beaucoup d’autres programmes, parce qu’ils ont un début, un milieu, une fin, sont structurés et proposent des allégories de la vie qui rapprochent les gens.

Le cinéma est un art populaire, un formidable moyen d’émouvoir le plus grand nombre en leur offrant une image privilégiée des souffrances et des joies communes.

En tant que cinéastes, nous sommes les garants de cette diversité.

Ce cinéma, dont France Télévisions est le partenaire public privilégié, est un cinéma de qualité, célébré dans les plus grands festivals au monde. Il rassemble près de 40 millions de Français dans les salles, ce qui correspond à la moitié des entrées du cinéma national.

Il y a plus d’un demi-siècle, lorsque la télévision est arrivée dans les foyers, beaucoup ont hurlé à la mort du 7e art. Pourtant, c’est elle qui a généré des millions d’amoureux du cinéma, qui ont souvent découvert leur premier film sur une télé, à l’époque ronde et en noir et blanc. Rien que pour cela, France Télévisions doit retrouver son envie de montrer ces œuvres sur tous ses nouveaux écrans, y compris les œuvres plus singulières et les plus inattendues, parce qu’elles font du bien à l’heure où la paresse intellectuelle et la démagogie alimentent toutes formes d’extrémisme.

Évidemment, nous sommes conscients qu’il y a derrière toutes ces ambitions la question centrale des moyens. A ce titre, nous réitérons notre proposition de moderniser, étendre et équilibrer la redevance audiovisuelle. Le service public de l’audiovisuel doit bénéficier de financements cohérents, à la hauteur de ses ambitions et de nos attentes. Nous réaffirmons notre volonté d’y œuvrer avec vous. Nous sommes viscéralement attachés à France Télévisions, mais le manque de lisibilité de votre projet nous inquiète.

Nous ne comprenons pas quelle politique de cinéma vous souhaitez mener. Nous ne comprenons pas comment vous voulez "éditorialiser" le cinéma sur vos antennes. L’absence totale de référence au cinéma dans votre discours nous laisse dans une grande incompréhension. Quel rôle voulez-vous faire jouer aux films dans votre mission de service public ? Quel sera le sort des ciné-clubs, qui ont élevé tant de générations avant de devenir le privilège des insomniaques ? Quelle stratégie pour que France Télévisions garde son rôle de transmission de la culture cinématographique ?

Après plus de six mois à la présidence de France Télévisions, nous voulons croire que vous avez, aujourd’hui, des réponses à ces questions. Elles sont essentielles pour que nous comprenions votre vision. Madame la présidente, votre réussite est primordiale. Mieux, elle est indispensable. Nos destins sont liés. Faites-nous confiance. Travaillons ensemble.

source : liberation.fr

corrections : LTQJA

Audiences TV du 10 février 2016…

Voici le top 5 des audiences TV du 10 février 2016: ( #audience #prime #top5 #france2 #fpcfpc)

audiences20160210

Ces animateurs télé caricaturés en Une de Charlie Hebdo...

charliehebdoDans son numéro 1229, l'hebdomadaire satirique s'en prend ouvertement à l'emprise de Cyril Hanouna sur les téléspectateurs.

La télévision cible des crayons des dessinateurs de Charlie Hebdo, ce n'est pas une première. Loin de là. En revanche, qu'un animateur du PAF soit, comme Cyril Hanouna, à ce point attaqué en couverture du journal satirique, c'est beaucoup plus rare. Il faut remonter au 16 septembre 2015 pour trouver une référence à la télévision en Une de Charlie Hebdo avec le départ de Claire Chazal de TF1. «Virée, Chazal rejoint Daech» pouvait-on lire avec une caricature de la journaliste disant «Ils traitent mieux les femmes que TF1».

Le 29 juillet 2015, Charlie Hebdo soutenait, à sa manière, Les Guignols de l'info avec un dessin de la marionnette de PPDA et en titre «Débranchez Vincent Lambert, pas Les Guignols». Le 24 décembre 2014, quelques jours avant le terrible attentat qui a touché la rédaction du journal, un dessin d'une dinde sortie du four accompagnait le titre «Nabilla est sortie de prison».

Il faut en fait remonter au 19 février 2014 pour trouver deux personnalités du PAF cibles directes de la caricature de Une de Charlie Hebdo. En plein Jeux Olympiques d'hiver, Charb avait dessiné Nelson Monfort et Philippe Candeloro avec comme titre «Des JO de merde commentés par deux trous du cul». À l'époque, le duo était critiqué en raison des commentaires parfois familiers du consultant de France Télévisions lors des compétition de patinage artistique.

Le 3 avril 2013, ce sont les deux décès survenus sur le tournage de Koh-Lanta qui avaient été ciblés avec «TF1, la télé qui vend du temps de cercueil disponible» en titre. En illustration, un candidat et un médecin en train de pagayer dans un cercueil. Le 29 août 2012, «Delarue est mort, plan social chez les dealers» abordait le décès de l'animateur de France 2.

L'émergence de la téléréalité en 2001, avec le phénomène Loft Story, avait été l'objet de nombreuses couvertures du Charlie Hebdo. Outre le concept même du programme, Benjamin Castaldi, Loana et Steevy avaient été caricaturés à plusieurs reprises. Mais en l'espace de quinze ans, l'attaque subite par le seul Cyril Hanouna avec cette Une du 10 février 2016 apparaît véritablement comme une rareté.

source : http://tvmag.lefigaro.fr/

Audiences TV du 09 février 2016…

Voici le top 5 des audiences TV du 09 février 2016: ( #audience #prime #top5 #TF1 #person #interest #poi )

audiences20160209

CSA : pas de télévision avant 3 ans !...

logo3ansDu 18 au 20 février prochain, la campagne annuelle du Conseil supérieur de l’audiovisuel pour la protection des jeunes enfants sera diffusée sur les différentes chaînes de télévision…

Depuis 2009, le Conseil supérieur de l’audiovisuel mobilise toutes les chaînes de télévision pour sensibiliser le public, et notamment les jeunes parents, aux risques liés à l’exposition des écrans sur les enfants de moins de 3 ans. Les chaînes, qui sont de plus en plus nombreuses à participer chaque année, diffuseront durant 3 jours le nouveau spot du CSA. Du 18 au 20 février prochain, des reportages dans les émissions et dans les journaux télévisés pourront également illustrer les messages clés du Conseil pour la protection des tout-petits.

Non à la télé pour Bébé !
Reprenant l’avis de plusieurs experts, le CSA soutient que la consommation de télévision n’est pas adaptée aux enfants de moins de 3 ans. Avant cet âge, l’enfant se construit en interaction avec le monde qu'il perçoit et sa relation aux autres.

"La télévision risque de l’enfermer dans un statut de spectateur à un moment où il doit apprendre à devenir acteur du monde qui l’entoure. En effet, le développement d’un jeune enfant passe par la motricité et la capacité à interagir avec les adultes qui l’entourent et avec les objets qu’il rencontre", souligne le Conseil.

Un frein au développement des tout-petits
Pour développer ses aptitudes et bien grandir, l’enfant doit donc utiliser ses cinq sens en s’appuyant notamment sur la relation avec un adulte qui répond à ses sollicitations. Or, l’exposition passive aux écrans ne favorise pas ces échanges et peut même "freiner le développement du tout-petit. Un très jeune enfant exposé à la télévision reçoit un flux d’images et de sons qu’il ne comprend pas", indique le CSA.

Par ailleurs, il peut arriver que les parents utilisent la télé pour "calmer" leur bébé. Mais, contrairement aux apparences, l'enfant est en fait captivé par l'écran. Et "au calme de l’enfant capté par l’image va souvent suivre une agitation, mal comprise pouvant paradoxalement amener les parents à augmenter la consommation de télévision", explique le psychanalyste Serge Tisseron sur le site du CSA. Un véritable cercle vicieux en somme. Mieux vaut donc ne pas commencer pour la santé et le bien-être de Bébé !

anger

Les facteurs installent gratuitement la TNT-HD...

newsPour les foyers composés de personnes ayant toutes plus de 70 ans, ou ayant un handicap supérieur à 80 %, et recevant la télévision exclusivement par l’antenne râteau, l’Agence nationale des fréquences propose une assistance gratuite à domicile.

Grâce à une convention passée avec le groupe La Poste, les facteurs interviennent pour raccorder l’adaptateur TNT-HD préalablement acquis par le téléspectateur. Rendez-vous par téléphone au 0970.818.818.

C'est une mauvaise nouvelle pour ceux qui, comme moi, attentent un colis depuis des semaines et que personne n'arrive à retrouver malgré le bordereau de réception trouvé dans ma boite.

Les pertes de ce genre ne vont pas s'arranger.