Filippetti envisage une taxation sur la revente des chaînes…

afilippettiLa ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, s’est déclarée dimanche favorable à une taxation des plus-values réalisées par les opérateurs en cas de revente de chaînes de télévision.

Au cours de l’émission Médias, le magazine, sur France 5, la ministre a dit vouloir introduire une telle disposition dans la future loi de réforme de l’audiovisuel. « Je souhaite qu’il y ait dans la future loi sur l’audiovisuel une taxation des plus-values sur la revente éventuelle de canaux », a-t-elle déclaré.

Une telle taxation s’imposerait sur des opérations de revente, comme celles intervenues ces dernières années, à savoir la vente par le groupe AB de TMC et NT1 à TF1 ou, plus récemment, celle de Direct 8 (devenu D8) et Direct Star par Bolloré à Canal+. En 2011, ces deux chaînes avaient été cédées, sous conditions, moyennant plusieurs centaines de millions d’euros, permettant à Bolloré de réaliser au passage une confortable plus-value. L’opération avait été vivement critiquée dans la mesure où une chaîne de télévision, malgré les investissements importants, dispose d’une fréquence hertzienne qui est en France un bien public attribué gratuitement par le CSA.

La ministre a ajouté qu’elle espérait qu’il n’y aurait pas de « revente spéculative » parmi les six nouvelles chaînes de la TNT gratuite lancées en décembre dernier.

Laisser un commentaire