Bientôt des films le mercredi et le samedi soir ?…

cinemaSelon mes confrères du JDD, la Cour des comptes s’apprête à donner son feu vert à la diffusion, à la télévision, de films le mercredi et le samedi soir. Les sages de la rue Cambon entendent assouplir une législation vieille de plus de trente ans, afin de dynamiser l’offre cinématographique proposée par les chaînes.

La Cour des comptes va-t-elle révolutionner la consommation de films de cinéma à la télévision? Selon le JDD, qui s’est procuré le rapport sur «le soutien public au cinéma et à la production audiovisuelle» rédigé par les sages de la rue Cambon, ceux-ci proposent de lever l’interdiction faite aux chaînes de diffuser des films le mercredi et le samedi soir. Cette législation, restrictive pour les chaînes, avait été adoptée à la fin des années 70, sous la pression du lobby du cinéma, pour éviter que la diffusion de films ne provoque un effondrement de la fréquentation dans les salles obscures. C’était à une époque où il n’existait ni Internet, ni VOD, ni même les DVD.

Pour appuyer leur recommandation, les magistrats constatent que les chaînes généralistes proposent de moins en moins de films. «L’oeuvre cinématographique perd progressivement son statut de produit d’appel sur les chaînes hertziennes classiques», écrivent-ils. En 1986, 43 films figuraient dans le classement des 50 meilleures audiences télé de l’année. En 2012, ils n’étaient plus que sept dans le classement des 100 premières. Ce recul a principalement bénéficié aux séries américaines.

Régulièrement, les diffuseurs et certains professionnels du secteur, à l’image de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), réclament une modification de cette législation, qui interdit aux chaînes de diffuser des films le samedi, les mercredis et vendredis soirs et le dimanche avant 20 h 30.

Les chaînes payantes échappent à cette interdiction. Celle-ci ne concerne que les chaînes hertziennes et celles de la TNT (à l’exception, depuis 2011, d’Arte et, depuis 2012, de France 4, autorisées à diffuser des films le mercredi soir, en échange d’une hausse de leurs investissements dans la production cinématographique française et européenne).

Laisser un commentaire