France Télévisions soutient ses commentateurs…

logofrancetelevisionDaniel Bilalian, le patron des sports du service public, ne «s’inquiète pas» de la décision du CSA de se pencher sur les commentaires réalisés à Sochi.

Sexistes, chauvins… les commentaires des Jeux Olympiques sur France Télévisions, et en particulier ceux de Philippe Candeloro et Nelson Montfort, n’ont pas fait l’unanimité auprès des téléspectateurs. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a d’ailleurs décidé de se saisir de cette affaire. «Je ne m’inquiète pas de l’interrogation du CSA sur le fait que les commentateurs puissent exprimer leur enthousiasme à l’antenne tout en le faisant partager à des millions de téléspectateurs» réagit Daniel Bilalian, dans un entretien à la lettre spécialisée Média+.

«Ces réactions peuvent susciter l’interrogation. Mais si le ‘produit’ que nous retransmettons était vraiment aussi insupportable, le public ne serait pas là. Or, plus de 40 millions de Français ont regardé ces JO d’hiver avec une moyenne quotidienne de 2,5 millions de personnes» renchérit le patron de sports.

Daniel Bilalian affirme par ailleurs que les commentaires n’ont pas ému au sein de France Télévisions: «Le médiateur de France Télévisions n’a pas reçu davantage de réflexions positives ou négatives qu’à l’ordinaire durant ces Jeux Olympiques. Par ailleurs, il serait anormal qu’à raison de 14 heures de retransmissions par jour, soit 200 heures de captations pendant plus de 2 semaines, il ne puisse se glisser quelques formules audacieuses ou quelques superlatifs emportés par l’enthousiasme et le patriotisme propre aux JO».

Laisser un commentaire