Alex Hugo, la mort et la belle vie…

slebihanAlex Hugo – Samuel Le Bihan : « La télévision est une bonne école pour les réalisateurs »

L’acteur français fait son retour sur le petit écran le 19 mars prochain dans un polar diffusé sur France 2. Interrogé par Télé Poche, il est revenu sur ce rôle d’ancien grand flic au passé douloureux.

Avant d’incarner Laurent Fignon dans La Dernière échappée, téléfilm réalisé par Fabien Onteniente pour France 2, Samuel Le Bihan se glissera le 19 mars prochain dans la peau d’Alex Hugo, un ancien flic marseillais devenu policier municipal dans les Hautes-Alpes. S’occupant principalement des braconniers, il retrouve ses réflexes de grand flic pour enquêter sur la mort d’un de ses amis de pêche.

Ravi de participer à ce polar en pleine nature, l’acteur a confié à nos confrères de Télé Poche : « Ce qui me plaisait beaucoup avec ce rôle, c’était de sortir de la ville. En France, on est plutôt habitués à des polars sombres, très urbains, contrairement aux États-Unis qui savent exploiter la nature pour en faire un personnage à part entière. (…) Le retour à la liberté d’Alex Hugo est un miroir qui en dit long sur nos réelles aspirations. »

Interrogé sur le « mépris du cinéma pour la télévision », il explique : « ça s’explique parce que le cinéma est un mode de consommation luxueux. Soyons honnêtes, à la télé, il y a moins de moyens et moins de temps pour tourner, donc il faut être plus malin. C’est pour cela que c’est une très bonne école qui fait naître de bons réalisateurs. Les auteurs aussi sont obligés d’être plus inventifs et les acteurs doivent être précis et hyper pros : ça enchaîne tellement qu’on a intérêt à connaître son texte ! »

Laisser un commentaire