France Télévisions teste la ultra haute définition (4K)…

logofrancetelevisionChaque année, Roland-Garros est le théâtre de nouveautés technologiques menées par France Télévisions. En 2014, le service public et la Fédération française de tennis fêtent leurs dix ans d’innovations avec une première mondiale : la retransmission de matchs en direct en ultra haute définition (4K).

France Télévisions a son stand au RG Lab, espace d’animation situé sous le court central, où 400.000 personnes défilent pendant le tournoi. Plusieurs écrans géants de télévision y sont installés et toutes les nouvelles technologies, présentées au public.

Tous les jours, les spectateurs de Roland-Garros peuvent y découvrir la diffusion des matchs en direct et en 4K. Mardi et mercredi, le service public a même réussi la prouesse (une première mondiale) de le faire sur les trois vecteurs numériques (TNT, satellite et Internet)… Cette télévision de demain dont la qualité de l’image est quatre fois supérieure à la HD d’aujourd’hui n’a pas laissé les spectateurs indifférents. «Ils adhèrent instantanément et sont captivés par l’image.

J’étais heureux que le grand public voie la différence», explique Bernard Fontaine, directeur de l’innovation à France Télévisions. Ce dernier travaille depuis un an avec ses équipes sur ce projet exceptionnel. L’arrivée de cette nouvelle technologie ne se fera pas du jour au lendemain sur nos téléviseurs. Mais ce test grandeur nature à Roland-Garros permet de faire avancer les choses. «L’événement a lieu pendant quinze jours et au même endroit, ce qui est idéal pour installer et tester des technologies complexes. On découvre en peu de temps les pièges à éviter. On n’apprend réellement que sur le terrain. Et puis cela nous permet de démontrer le potentiel de ces innovations au public, qui peut se faire une idée lui-même.»

En 2004, France Télévisions avait proposé tous les matchs sur tous les courts sur une chaîne spéciale diffusée en ADSL avec l’opérateur Free… «À l’époque, c’était perçu comme une vraie innovation. Dix ans plus tard, un foyer sur deux regarde la télévision via la box d’un opérateur.» En 2006, c’est la haute définition sur la TNT, Internet et le satellite qui était testée à Roland-Garros. Une première mondiale également. Deux ans plus tard, la HD débarquait dans les foyers…

À savoir
Il y a un an, les téléviseurs permettant de recevoir l’ultra haute définition coûtaient de 15.000 à 25.000 euros. Aujourd’hui, les prix sont descendus de 900 à 5.000 euros. D’ici cinq ans, il n’y aura pratiquement plus que des écrans 4K, même si encore peu de chaînes seront capables de proposer de l’utra haute définition.

Laisser un commentaire