L’Amour est dans le pré 2014…

l'amour est dans le préLancement de la 9e saison de l’Amour est dans le pré hier soir sur M6. Après la diffusion de leurs portraits en janvier dernier, les agriculteurs ouvrent les courriers qui leur ont été adressés et font leurs premières rencontres au speed-dating.

Des courriers romantiques et lunaires
Cette année, ils sont 14 agriculteurs à chercher l’amour avec l’aide de Karine Le Marchand sur M6. La 9e saison débute avec l’ouverture des courriers reçus. Comme chaque année, certains ont reçu des dizaines de lettres, quand d’autres ont eu beaucoup moins de choix.

Dans les techniques d’approche, plusieurs styles se démarquent. Il y a bien sûr les prétendants classiques, qui usent de citations de chansons, de poèmes ou simplement de franchise pour toucher l’agriculteur de leur cœur.

D’autres se laissent tenter par l’originalité. Avec succès, comme avec « t’es yeux de braise m’ont rendu merguez » qui n’a pas rebuté Chrystèle, alors que le courrier venu d’une autre planète, l’invitant à quitter Terre n’a pas séduit Emeline.

Le mieux doté cette année, est sans comparaison possible Marc. Le cadet des agriculteurs a reçu de nombreux courriers de jolies jeunes femmes qui n’ont pas hésité à envoyer des photos d’elles dans des positions sexy.

Des candidats très déterminés
Cette année, les candidats semblent savoir ce qu’ils veulent. Christophe, notamment, ne choisit que deux femmes pour le speed-dating. Décidé, il refuse de proposer à d’autres prétendantes de venir le rencontrer.

Dans un autre genre, Caroline est tout aussi ferme. Les lettres aux fautes d’orthographe sont éliminées sans aucun regret.

Thierry, le montagnard, est très touchant. Quand il lit le courrier d’une certaines Aurélie, le charme opère. Mais sans avoir vu la photo de la jeune femme, il demande déjà à la rencontrer lors du speed-dating. « C’est peut-être la perle rare », espère-t-il.

Le cas Marie-Paule
Comme dans toute émission de télé-réalité, certains personnages font mouche. C’est le cas de Marie-Paule, prétendante choisie par François. Avec elle, tout est déjà culte : le brushing en toute occasion, le chien baptisé Dior qui ne la quitte jamais, mais surtout son métier. Malgré un look original, elle exerce le métier de coach en relooking.

Karine Le Marchand, taquine
Avec des jeux de mots, des allusions, Karine Le Marchand est en grande forme. Avec sa franchise habituelle, elle fait remarquer à Nicolas : « t’as pas pris les plus belles ». Mais c’est une bonne chose ! De Maryline, elle souffle en voyant sa photo : « Elle a les cheveux frisés derrière, et raides devant… C’est original »

Début des rencontres
Après la phase des courriers, et l’abandon de Denis « pour raisons personnelles et familiales », ils sont encore 13 à prétendre à l’amour. Si cette étape est enrichissante car elle permet de faire connaissance avec les héros estivaux de M6, elle est un tantinet longue.

Mais l’émission débute vraiment avec le début des speed-datings, qui offre de grands moments de solitude et quelques moments d’émotion. Au final, Emeline choisit Bruno et Aurélien dont on découvre l’arrivée à la ferme. François, malgré la déception que ses coups de cœurs ne soient pas venus au speed-dating, se tourne vers Marie-Paule et Maryline. Enfin, Bertrand a sélectionné Marisa et Pauline.

Problème de longueur
Avec ses émissions, M6 aime voir long. Trop long ? Pour le premier épisode de la saison, la chaine a vu les choses en grand : 2h30 d’émission. On assiste à l’ouverture des courriers de tous les agriculteurs, quitte à ce qu’on ne sache plus trop qui a fait quoi. La narration des histoires s’enchaine, avec les rendez-vous de speed-dating et les premiers pas à la ferme des prétendants de Emeline, Bertrand et François.

Laisser un commentaire