Letizia Ortiz, reine de la télévision devenue reine d’Espagne…

lortizLa reine de la télévision est devenue reine d’un pays. Ce jeudi, Letizia Ortiz Rocasolano, femme de Felipe VI de Bourbon, est montée sur le trône d’Espagne. Un destin unique pour cette ex-journaliste de 44 ans issue de classe moyenne.

Née d’une mère infirmière syndicaliste et d’un père journaliste, Letizia Ortiz est déjà divorcée lorsqu’elle rencontre Felipe, héritier de la couronne et prince des Asturies, en 2002. A l’époque, elle est déjà un visage en Espagne. Diplômée en Sciences de l’information, elle a exercé comme présentatrice et reporter pour la chaîne d’informations en continu CNN+, avant d’entrer en 2000 à TVE. Ses collègues journalistes de l’époque la qualifient d’«intelligente, cultivée, ambitieuse, polie, femme aux nerfs d’acier».

Sa relation sentimentale avec Felipe débute au printemps 2003, dans l’ombre. Elle restera secrète jusqu’en novembre, date de l’annonce officielle de leurs fiançailles.

Jugé trop distante et trop froide par l’opinion
«Laisse-moi terminer!». Ce jour de novembre, lors de l’annonce des fiançailles, Letizia s’adresse fermement à Felipe, qui lui coupe la parole alors qu’elle répond aux questions des journalistes. Une image sévère qui restera dans les mémoires, et lui vaudra de nombreuses critiques.

Scrutée par la presse people, Letizia peine à gagner l’affection des Espagnols, qui lui reprochent d’être trop distante, trop froide. Certains acceptent mal qu’une «roturière» ait gagné le cœur du prince. Pour occuper le rôle qui lui est attribué, celui de l’épouse discrète et attentive de l’héritier du trône, Letizia gomme progressivement son caractère, du moins en public.

Letizia Ortiz «est tenue de faire très attention car elle a l’impression que tout ce qu’elle fait, même les choses les plus infimes, est critiqué. Elle n’est pas détendue et cela se ressent», analyse José Apezarena, auteur d’un livre récent sur le couple royal. Mais les médias parfois trop «critiques» pourraient se radoucir : «Ce n’est pas la même chose d’être princesse que d’être reine. Ils vont la voir avec un regard différent, certainement plus compréhensif», ajoute-t-il.

Une «fashionista» espagnole
A la pointe de la mode. Letizia Ortiz prend soin d’elle. La princesse a jusqu’ici soigné de près son apparence, jusqu’à paraître d’une extrême minceur. Afin de régler un problème respiratoire, selon les services du roi, elle se fait opérer du nez en 2008. La jeune femme aux cheveux lisses, la démarche impeccable sur ses chaussures à hauts talons, est toujours à la pointe de la mode.

Fidèle aux créateurs espagnols pour ses robes du soir sophistiquées, elle enfile facilement veste en cuir et jean pour ses sorties privées, de concerts de rock indépendant en petites salles de théâtre. Depuis 14 ans, elle est mère de deux filles, Leonor, née en octobre 2005 et Sofia, en avril 2007. La famille vit discrètement dans une maison du parc du palais de la Zarzuela.

Laisser un commentaire