Décès du journaliste Léon Mercadet…

lmercadetLéon Mercadet est mort à l’âge de 64 ans. Il avait notamment été un des visages emblématiques de La Matinale sur Canal+.

Bruce Toussaint a annoncé sur i-Télé la mort de son ancien collaborateur, le journaliste Léon Mercadet, avec qui il avait notamment travaillé sur La Matinale de Canal+. Bruce Toussaint a simplement précisé qu’il était mort des suites d’une «sale maladie».

Léon Mercadet était en réalité un pseudo
Auteur de plusieurs ouvrages, Léon Mercadet s’appelait en réalité Yves Gloux ; un pseudonyme en référence à Léon Trotsky et à son assassin Ramon Mercader. On lui doit notamment les ouvrages La Brigade Alsace-Lorraine (1985), Culture Confiture (2003), mais aussi la traduction française de plusieurs oeuvres de l’écrivain Charles Bukowski.

Après avoir fait ses premières armes journalistiques chez Radio Nova, et bien avant de rejoindre le petit écran, Léon Mercadet a longuement travaillé pour le magazine Actuel de 1972 à 1994, en tant que Grand reporter. Il avait également collaboré au début de sa carrière à Rouge, le journal de la Ligue Communiste Révolutionnaire.

Sa carrière télé a débuté dès 2004 sur i-Télé, où ce passionné de sciences a coanimé l’émission «I comme Icare» avec Raphaël Hitier. Il deviendra ensuite chroniqueur à «La Matinale» de Canal+, aux côtés de Marie Colmant et Maïtena Biraben, où il poussera quelques coups de gueule qui lui vaudront la sympathie des téléspectateurs.

Dans un message sur son compte Twitter, le président François Hollande a salué en Léon Mercadet «un parcours singulier, un esprit libre, homme passionné et passionnant».

Lundi matin, Bruce Toussaint lui a rendu un dernier hommage en direct, lors de la matinale d’iTélé.

Laisser un commentaire