CSA: Constat des défauts de réception de la télévision en ADSL…

csaA l’instar de l’Arcep pour la téléphonie mobile, le CSA s’intéresse également à la qualité de service mais sur la télévision. Dans son étude, l’autorité explique que de nombreux foyers rencontrent des problèmes de réception, en particulier lorsqu’ils sont en ADSL.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel publie un rapport dans lequel il constate et classe les défauts perçus par les foyers en matière de réception de la télévision. L’étude réalisée sur 1 000 foyers porte sur la qualité de la réception en fonction du mode choisi (TNT, ADSL, satellite, câble).

En premier lieu, les sondés avancent le gel de l’image comme un problème « fréquent », (selon les critères de l’étude, survenant entre 1 à 2 fois par semaine ou 1 à 2 fois par mois). Près de la moitié des foyers interrogés (47%) disposant d’une connexion ADSL et recevant la télévision par ce biais disent ainsi avoir connu ce problème.

Second poste de désagréments, la courte interruption de service est un phénomène connu par 35% des sondés. Un dysfonctionnement qui a même pu se prolonger pour 22% des foyers interrogés. Enfin, un quart des sondés (24%) précise que le changement de chaînes a été altéré.

adslcsaDans un communiqué, le CSA constate simplement les résultats. En prenant en compte l’ensemble des technologies, il précise qu’ « environ un foyer sur trois déclare rencontrer fréquemment un gel d’images et environ un foyer sur trois également une interruption de service courte. Près de quatre foyers sur cinq estiment que l’image est nette et fluide et un foyer sur deux que l’image présente peu de dégradation liée à des effets de pixellisation ».

Dans ce contexte, de nombreux foyers s’équipent désormais de tablettes ou de smartphones. Pour le CSA, 28,7% des foyers interrogés disposent d’au moins une tablette tactile et 55,9 % des personnes âgées de 15 ans et plus d’un smartphone. Ces dispositifs peuvent alors éventuellement être utilisés comme un second écran, capable de recevoir la télévision ou de proposer des contenus interactifs avec les programmes diffusés.

Laisser un commentaire