Les jeunes Français peuvent se passer de télévision, pas de leur smartphone…

wikiLes moins de 25 ans sont davantage scotchés devant leur écran de smartphone que devant leur écran de télévision. Ce qui n’est pas sans impact pour les chaînes.

A l’instar des baby-boomers accrochés à leur transistor pour écouter Salut Les Copains dans les années 60 ou de la génération Club Dorothée qui ne ratait pas un épisode de Dragon Ball Z à la fin des années 80, les jeunes sont aujourd’hui scotchés à leur smartphone comme à un « doudou » numérique. Ils y sont tellement accros que 68% des Français de 13 à 24 ans indiquent ne pas pouvoir sortir de chez eux sans leur portable. C’est ce qui ressort d’une vaste étude réalisée par CrowdDNA pour le compte de Facebook et dont les résultats pour l’Hexagone viennent d’être publiés.

Les adolescents et jeunes adultes français seraient même très largement prêts à sacrifier leur poste de télévision. 57% d’entre eux préféreraient abandonner leur télévision plutôt que leur téléphone. Pour la génération Z ou alpha, constituée des personnes nées après 1995 et qui ont toujours connu Internet, il est impensable de ne pas pouvoir accéder aux services web à tout moment de la journée. 57% des 13-24 ans interrogés veulent ainsi être connectés partout. La petite lucarne, elle, passe bien après en termes de préoccupation.

Des téléspectateurs de plus en plus âgés
Après la presse écrite et la radio, la télévision aurait-elle pris à son tour un petit coup de vieux ? Le phénomène n’est pas nouveau. En 2012, l’âge moyen des téléspectateurs était de 43 ans sur M6, de 49 ans sur TF1 et de 57 ans sur France 2, contre un âge moyen de la population de 41 ans selon l’Insee. Le vieillissement des audiences est une réalité. Elle est en ligne avec l’allongement de la durée de vie mais également avec l’évolution des usages numériques.

Les jeunes d’aujourd’hui sont en effet hyper connectés par rapport à leurs aînés. Près de 60% des 15-24 ans qui ont un mobile détiennent un smartphone. C’est 15 points de plus que la moyenne de la population selonune étude de Mediametrie. Les jeunes ont l’habitude d’utiliser plusieurs appareils en même temps et de passer sans arrêt de l’un à l’autre. 77% des 13-24 ans sondés par CrowdDNA pour Facebook assurent d’ailleurs utiliser tout le temps ou la plupart du temps leur smartphone en regardant la télévision.

Dans ce cas de figure, l’activité la plus populaire est Facebook. Le premier réseau social avait suivi ce phénomène de près et adopté très tôt une stratégie « mobile first » (ou « mobile best » selon les mots de son fondateur Mark Zuckerberg) afin de privilégier ce canal de diffusion. Une stratégie efficace ? Au troisième trimestre 2014, 66% des revenus du site provenaient du mobile. Certes, une étude d’iStrategyLabs publiée en janvier dernier estimait que Facebook avait perdu 3 millions d’utilisateurs chez les jeunes en moins de 3 ans. Mais une autre enquête de Socialbakers notait de son côté que l’engagement des 13-24 ans sur le site avait progressé de 29% en 2013.

Une chose est sûre : les médias sociaux ont pris une place prépondérante dans la vie des adolescents. 54% d’entre eux affirment qu’ils communiquent sur les médias sociaux avec les personnes qu’ils côtoient tous les jours, d’après les données recueillies par CrowdDNA. Ils ne sont pas pour autant naïfs sur ce que cela implique puisque 75% des jeunes Français font attention à leur identité en ligne.

Face à la déferlante numérique, les vieux médias sont-ils condamnés ? Ce serait aller un peu vite en besogne et oublier qu’ils s’adaptent à la nouvelle donne. Près de 2,2 millions de Français utilisent désormais chaque jour un service de télévision de rattrapage, que ce soit via leur box ou un autre écran. De même, l’écoute de podcasts a explosé. Les auditeurs radio sur les supports multimédia sont trois fois plus nombreux en 2013 qu’en 2009,d’après Mediametrie. Ce qui semble condamné en revanche, c’est la politique des grands rendez-vous. Dans les années à venir, seuls quelques événements fédérateurs exceptionnels comme la Coupe du monde de football ou les Jeux Olympiques réuniront toute la famille devant le poste de télévision.

Laisser un commentaire