NRJ GROUP : Ambition réaffirmée dans la télévision malgré les coûts…

logonrjLe cours a reculé de 10 % depuis l’annonce d’une lourde dépréciation de programmes de télévision en stock mais inexploitables, pour 35,8 millions d’euros. Il faut dire que cette décision s’est accompagnée de la définition d’une nouvelle stratégie très offensive dans la télévision, qui conduira dans un premier temps à des pertes accrues, alors que l’équilibre était jusqu’ici visé en 2016.

Le coût de la grille de programmes des chaînes NRJ 12 et Chérie 25 va augmenter de 30 à 40 % en 2015, puis encore de 5 à 7 % (en 2016, l’effort sera stabilisé pour la seule NRJ 12). L’objectif de cette politique, qui sera détaillée devant les analystes le 16 janvier, est de hisser la part d’audience cumulée de 3,5 % à 3,6 % pour les deux chaînes, contre 1,9 % en novembre. C’est le niveau nécessaire pour atteindre le point mort. La volonté de diversification dans la télévision est ainsi confirmée.

Le groupe dispose heureusement d’autres activités rentables, avec ses quatre stations de radio (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rire & Chansons) et son pôle de diffusion Towercast. En 2013, le bénéfice opérationnel courant était ressorti à 58,2 millions d’euros, malgré une perte de 21,9 millions dans la télévision. Idem au premier semestre, avec un résultat d’exploitation de 15,4 millions en dépit d’un déficit du pôle télévision de 14,6 millions.

Au troisième trimestre, une reprise de la croissance du chiffre d’affaires a été constatée pour la radio (+ 0,5 %, après – 6,7 % au premier semestre), tandis que la baisse des recettes de la télévision ralentissait (-1,2 %, contre – 9,3 % fin juin).

Laisser un commentaire