Chaîne d’info : télévision et radio publiques coopèrent…

teleRadio France et France Télévisions installent un comité de pilotage.

« C’est parti », a déclaré mardi Delphine Ernotte sur son compte Twitter, en saluant l’annonce d’un smiley. La nouvelle présidente de France Télévisions et Mathieu Gallet, le président de Radio France, se sont en effet « accordés pour travailler ensemble sur le projet d’une chaîne d’information en continu commune », ont dit les deux groupes .

Enfin une bonne nouvelle pour l’ex-patronne d’Orange, après les remous causés par son premier projet dans ses nouvelles fonctions. « Un comité de pilotage sera constitué sous la présidence des deux dirigeants, ajoutent les deux médias. Le projet sera confié à Germain Dagognet, directeur délégué à l’information de France Télévisions, et à Laurent Guimier, directeur de France Info. » Avant d’ajouter que « Delphine Ernotte et Mathieu Gallet sont ouverts et désireux d’associer les autres acteurs de l’audiovisuel public au projet de chaîne d’information en continu ». Marie-Christine Saragosse, la présidente de France Médias Monde, se reconnaîtra. L’audiovisuel extérieur dispose déjà en effet, avec France 24, d’une chaîne d’info en continu. Elle n’avait pas manqué de signaler sa légitimité sur ce créneau.

Ménager France Info
Avec cet accord, Delphine Ernotte se donne en tout cas une chance de ne pas se heurter à France Info, qui s’estimait là avant. Si le personnel ne regimbe pas. « Bien sûr !, a déjà ironisé sur Twitter le SNJ de Radio France. On a un déficit et un plan de suppression de 350 postes, mais on doit donner un coup de main à Francetele ». Delphine Ernotte doit encore convaincre ses futurs concurrents du privé, qui s’inquiètent qu’elle n’encombre un peu plus le créneau info sur la TNT gratuite.

Elle a estimé lundi que cette question était « secondaire ». « Je conçois la diffusion en hertzien comme un instrument de puissance au service de notre chaîne numérique, a-t-elle expliqué. D’ici à cinq ans ou plus, la question [de l’utilité d’un tel mode de diffusion, NDLR] ne se posera plus. » Sous-entendu, si les nouvelles formes de consommation télévisuelle se sont développées…

source : lesechos.fr

Laisser un commentaire