La télévision et le cinéma s’arrachent son invention !…

technoIl y a sept ans, Jean Jadaud est parti de zéro. Ce musicien de formation, qui a fait les conservatoires de Tarbes et de Toulouse, ne se destinait pas spécialement à la vidéo. En 2012, avec un ami dessinateur Christian Rastoll, il avait été primé pour un film sur l’eau. Le jeune homme a découvert sa nouvelle passion «par hasard». Cet autodidacte de génie, qui installait des bras robotisés dans l’usine de son père dans les Landes, a décidé d’en faire son métier. Il a créé son entreprise et le concept R-Motions, une technologie originale de prises de vues air/sol pour le cinéma et la TV qui permet de s’affranchir des contraintes du travelling traditionnel. «J’ai passé les premières étapes techniques et je me suis pris au jeu. C’est culturel pour moi car mon père et mon grand-père m’ont transmis le goût d’innover», raconte-t-il modestement. Pour décrire son métier, il a l’habitude de dire qu’il a fabriqué «un taxi pour les caméras».

Technologie révolutionnaire
À force de persévérance, l’homme est arrivé à créer le Muto, une technologie de travelling aérien révolutionnaire pour le cinéma, la télé, unique au monde. Il s’agit d’un châssis intelligent qui permet de faire bouger des caméras sur un ou plusieurs câbles, jusqu’à une vitesse de 50km/h.

«Le matériel existant pèse près d’1 t et est très complexe à installer. Le nôtre pèse à peine 70kg. Il reste juste à tendre des câbles et à installer le châssis. Nous avons réussi à miniaturiser toute l’infrastructure, notamment la motorisation, pour faire fonctionner le système vidéo en l’air de manière autonome. C’est un système peu encombrant qu’on peut installer à beaucoup plus d’endroits pour avoir des points de vue plus intéressants et plus variés, notamment en indoor, pour les émissions de télé ou dans les grands studios de cinéma. Nous avons même obtenu la certification du bureau de contrôle Veritas pour le survol du public. Dans un tout petit système embarqué, nous avons réussi l’alliance de la puissance, de la maîtrise technique et de l’autonomie, puisque nous avons déjà tenu 7heures d’émission avec une seule batterie.»

Les efforts de Jean Jadaud ont fini par payer: en juillet2014, il a travaillé avec l’équipe technique du dernier Harry Potter et dans les studios de la Warner Bros, à Londres, sur «Tarzan, The Untamed» à sortir en 2016, et début 2015, a fait les cinq primes de l’émission «Nouvelle Star» sur «D8». Et il est en contact avec la société de location de matériel de Luc Besson pour son prochain film.

Aujourd’hui, il parcourt le monde pour participer aux tournages de films ou d’émissions télé, notamment en Chine, où il doit partir le mois prochain. La belle aventure n’est pas près de se terminer.

Merci à eux
Jean Jadaud ne remerciera jamais assez tous ceux qui lui ont fait confiance alors que pas grand monde croyait à son projet, en premier lieu ses trois associés, sans qui il n’aurait pu développer son produit : Vincent Leygonie, qu’il considère comme son «mentor industriel» ; un chef d’entreprise «incroyable», Lionel Kappelhoff-Lançon, «un génie de la technologie numérique», et XD Motion, la société de prise de vues multidimensions avec laquelle il a passé un contrat de commercialisation de cinq ans. Il remercie aussi ceux qui ont permis d’amorcer cette aventure : Yves Dumestre, de la CCI, Olivier Dupuis, Dominique Pourtau, la Banque publique d’investissement (BPI) et Bernard Romuale, de la Banque populaire.

Tous les renseignements sur: Découvrez le Muto

source : La Dépêche

Laisser un commentaire